Place de l'orthèse d’avancée mandibulaire dans le traitement de l'apnée du sommeil


Une orthèse d’avancée mandibulaire ressemble à une sorte de petit protège-dents destiné à fixer la mâchoire du bas à celle du haut dans une position plus avancée que la position naturelle.
Ce dispositif, qui est porté pendant le sommeil, a pour effet de déplacer la langue ainsi que d’autres structures musculaires vers l’avant.


Comment agit une orthèse d’avancée mandibulaire ?

Pendant le sommeil, la base de la langue, l’os hyoïde ainsi que le voile du palais et la luette ont tendance à chuter vers l’arrière au point de gêner le passage de l’air chez certaines personnes. Par conséquent, la pression négative inspiratoire destinée à aspirer l’air vers les poumons ne va réussir qu’à aspirer les parois du pharynx vers le centre. Ceci provoque ronflements (par vibration des tissus mous environnants) et apnées du sommeil.

En faisant avancer la mandibule, l’orthèse rétablit l’espace nécessaire à une bonne respiration pendant le sommeil : les voies respiratoires sont dégagées, apnées et ronflements disparaissent ou diminuent de façon significative.



Pourquoi est-il important de traiter les apnées du sommeil ?

Pour rappel, l’apnée du sommeil est définie par la survenue de pauses respiratoires pendant le sommeil. Selon le nombre et la durée de ces pauses et selon l’origine de celle-ci (mécanique ou neurologique), on détermine le type d’apnée du sommeil du patient : hypopnée, apnée centrale, apnée obstructive.

L’apnée obstructive du sommeil a des conséquences multiples qui pour certaines découlent l’une de l’autre :

  • Les micro-éveils multiples : ils génèrent une somnolence pendant la journée qui est elle-même responsable d’un manque de concentration, d’une baisse des performances physiques, ou encore de problèmes psychologiques (dépression, isolement).
  • Le manque de ventilation : il provoque un manque d’oxygène dans le sang qui est à la source de problèmes cardiovasculaires (hypertension, AVC).
  • À noter que le diabète peut être aggravé par l’apnée du sommeil.


C’est pourquoi, diagnostiquer et traiter l’apnée du sommeil n’est pas seulement une question de confort de vie : l’apnée du sommeil peut avoir des répercussions négatives significatives sur la santé générale.



Pour qui est indiquée l’orthèse d’avancée mandibulaire ?

L‘orthèse d’avancée mandibulaire est indiquée en cas d’hypopnée ou d’apnée obstructive  minime à modérée s’il n’y a pas de problème cardiovasculaire associé. Elle est aussi proposée dans les cas plus sévères où les patients peinent à supporter leur appareil à pression positive continue. Enfin, elle peut être indiquée chez les enfants qui peuvent aussi souffrir d’apnée obstructive du sommeil (amygdales volumineuses, palais en ogive).
Pour des raisons mécaniques évidentes, elle ne peut être posée qu’en présence d’une dentition suffisante et stable, sans maladie gingivale ni dysfonctionnement des articulations des mâchoires que l’appareil pourrait aggraver.

Rappelons que prendre des mesures hygiéno diététiques comme perdre du poids, arrêter le tabac, la consommation d’alcool et la prise de somnifères ainsi qu’éviter de dormir sur le dos contribue au traitement de l’apnée du sommeil.

En 2007, la HAS (Haute Autorité de Santé) a reconnu l’efficacité des orthèses sur les apnées obstructives du sommeil. Ces appareils sont remboursés par la Sécurité Sociale en cas d’apnée du sommeil modérée avec somnolence diurne et en cas de refus de la ventilation dans les cas d’apnée sévère.
 


Plus d'infos sur L’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) dans le traitement du syndrome de l’apnée du sommeil (SAS) et du ronflement